Se soigner...

Les services interuniversitaires

"Les Services Inter Universitaires de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé" (SIUMPPS) sont présents dans votre université ou établissement d'enseignement supérieur. Une équipe composée de médecins, infirmières, psychologues... est à votre disposition toute l'année. Cette équipe assure :

  • la visite médicale personnalisée - obligatoire lors de la première inscription dans l’enseignement supérieur
  • des entretiens si vous le souhaitez - pour obtenir des conseils, des orientations…
  • des campagnes d’information - par exemple sur la contraception, la nutrition, le sida…
  • la délivrance de certificats médicaux
  • l’accueil santé des étudiants arrivant en France.

 

Les médecins  

En France, actuellement, la médecine est libre : chacun peut choisir son médecin. Toutefois, avant de décider de consulter tel ou tel médecin, vous devez savoir qu’il existe deux types de médecins :

  • les médecins conventionnés, c’est-à-dire ceux qui ont passé un accord avec la Sécurité sociale. Leurs tarifs de consultation sont fixés suivant un barème de remboursement : 20 euros chez un généraliste et 22,87 euros chez un spécialiste ;
  • les médecins non conventionnés dont les tarifs sont beaucoup plus élevés. Les médecins généralistes (conventionnés ou non conventionnés) ont des jours et des heures de visite mais qu’ils reçoivent surtout sur rendez-vous. Pour en savoir plus, et connaître le nom des médecins, vous pouvez consulter les annuaires téléphoniques ou les pages jaunes. Les visites à domicile, les visites de nuit, dimanches et jours de fête coûtent plus cher (entre 30 et 50 euros).

 

Les pharmacies

Pour l’achat de la plupart des médicaments, il faut présenter au pharmacien l’ordonnance établie par le médecin. En France, les pharmacies ont le monopole de la vente de médicaments. Comme pour les médecins, il existe des pharmacies de garde dont les coordonnées sont affichées sur la porte de toutes les pharmacies.

 

L’hospitalisation  

Les hôpitaux publics (un peu plus de 1000) offrent des services généralement plus complets que ceux des établissements privés. La plupart des médecins travaillant dans les hôpitaux reçoivent des patients en consultations ouvertes, sur rendez-vous, ou en consultations privées.

 

Assurance maladie

 La protection médicale française, assurée par la Sécurité sociale, est de très bonne qualité : elle permet d'obtenir le remboursement d'une partie des frais médicaux pour une cotisation étudiante de base de 207 euros en 2012. Cette adhésion se fait dans l’établissement d’enseignement au moment de l’inscription administrative. Elle est obligatoire pour les étudiants non européens.

Les étudiants issus des Etats tiers (hors Espace Economique Européen) âgés de moins de 28 ans au 1er octobre qui suivent une formation de plus de 3 mois dans un établissement d’enseignement agréé, sont automatiquement affiliés au régime étudiant de la Sécurité Sociale.

Ceux qui sont âgés de plus de 28 ans doivent s’affilier directement à la Sécurité sociale via la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) la plus proche de leur domicile.

Pour tous les autres étudiants (durée d’études de moins de 3mois, étudiants dans un établissement non agréé), une assurance maladie personnelle volontaire doit être souscrite auprès d’une compagnie d’assurance privée. En France, les montants vont 150 à 550 euros par an.