L’Office Français de l'Immigration et de l'Intégration est le seul opérateur de l’Etat en charge de l’intégration des migrants durant les 5 premières années de leur séjour en France.

L’OFII a en outre pour missions la gestion des procédures de l’immigration professionnelle et familiale, la gestion du dispositif national d’accueil des demandeurs d’asile, celle des aides au retour et à la réinsertion participant au développement solidaire, ainsi que la lutte contre le travail illégal.

Dans ce cadre, il travaille avec tous les acteurs institutionnels en France et à l’étranger, préfectures, postes diplomatiques et consulaires, afin d’apporter la meilleure offre de service aux publics migrants et aux employeurs d’étrangers en situation régulière.

Depuis le 1er juin 2009, les titulaires d’un visa d’une durée supérieure à trois mois portant la mention "étudiant", sont dispensés de solliciter une carte de séjour temporaire la 1ère année de leur séjour en France. Au moment du dépôt de la demande de visa le demandeur doit joindre une demande d’attestation OFII qu’il devra envoyer dans les trois mois suivant l’arrivée en France à la délégation territoriale de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration compétente à raison de son lieu de résidence en France (les adresses des délégations territoriales figurent au dos du formulaire de demande d’attestation et en ligne sur le site de l’ OFII).

L’OFII convoquera l’intéressé pour procéder aux formalités d’enregistrement. Cette formalité est obligatoire et en l’absence d’enregistrement dans le délai de trois mois suivant l’arrivée en France, le titulaire du visa sera considéré par les autorités françaises comme étant en situation irrégulière.

Il convient de prévoir un délai minimum (variable selon les nationalités et le motif du séjour) de trois semaines pour toute obtention d’un visa. Vous êtes étudiant et détenteur de ce nouveau visa : vous devez contacter dès votre arrivée l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) pour y passer une visite médicale et faire valider votre visa en lui donnant "valeur de titre de séjour". Il vous faudra régler une taxe de 55 euros sous la forme d’un timbre OMI (ou timbre ANAEM) Les étudiants algériens sollicitant un premier « certificat de résidence » de 1 an sont également soumis à cette taxe.

Pour plus d’informations, CLIQUEZ ICI